Adaptation de contes indiens par Jano Bonnin
Musiques de Pawel Matak

Le texte

Ce qui fascine, dans la culture indoue, c’est la liberté. Elle est sous-jacente dans les préoccupations des héros, comme dans celles des petites gens. 4 histoires pleines d'humanité et non dépourvues d'humour.

Extrait du texte

- conteur 1 : Bhîma avait entendu la réponse du roi au mendiant
- sujet 3 : Il monta au palais à toute vitesse pour ordonner qu'on fasse sonner toutes les cloches de la ville.
- conteur 1 : Et aussi la grosse cloche des réjouissances exceptionnelles
- conteur 2 : Celle qu'on ne fait sonner que pour les jours de victoire? de mariages princiers? de naissances royales ?
- tous : OUI !!
- conteur 1 :  la foule sortit des maisons, curieuse et prête à faire la fête
- sujet 1 : Qu'est-ce qui se passe?
- sujet 2 : Un mariage princier!
- sujet 1 : Mais non... sûrement un jour de victoire....
- sujet 2 : Non non non, ça c'est une naissance royale!
- Yudishtira : Bhîma mon frère,  pourquoi as-tu fait sonner toutes les cloches du royaume? ai-je oublié un grand jour? une fête?
- Bhîma : Yudishtira mon roi, j'ai fait sonner toutes les cloches pour célébrer ta victoire sur l'invincible mort, tu lui as arraché une journée de vie!
- conteur 2 : Mais qu'est ce qu'il raconte lui?
- tous : CHUUUUUT!!!
- Yudishtira : Mon frère que chantes-tu? , je n'ai vaincu personne et surtout pas la mort!
- Bhîma : Un homme est venu te demander de l'aide, tu lui as promise pour demain. Ainsi, je sais qu'au moins jusqu'à demain tu es sûr de ne pas mourir...n'est ce pas une grande victoire sur la mort ?
- conteur 2 : Ça alors, il est terrible ce Bhîma...
- conteur 1 : Yudishtira salua son frère en riant, fit rappeler le malheureux et fit ce qu’il devait faire sans attendre le lendemain !