Texte et paroles de Henri Bornstein
Musique de Pawel Matak

La pièce :

Sami est un jeune garçon qui ment. Pour sa sœur, Judith, ses mensonges sont devenus insupportables.
Il travaille mal à l’école. Il a une mobylette et ses copains l’admirent. Les filles l’aiment. Il rigole, il se moque et avec ses poings il joue les costauds. Il chante aussi.
Un jour, pour lui donner une leçon, sa sœur lui révèle un énorme mensonge. Il a si peur qu’il s’en va.
Sur des mélodies acidulées ou sur des airs plus rock, un texte sur la fragilité de l’adolescence et les épreuves qui aident à se construire.

Extrait du texte

Scène du baiser
Sami : Judith
Judith : Oui
Sami : Tu te souviens
Judith : De quoi
Sami : D’Eloïse
Judith : Bien sûr que je me souviens d’Eloïse
Sami : Tu sais que je l’ai embrassée ?
Judith : Tu parles.
Sami : Tu ne me crois pas
Judith : C’est toujours la même histoire. Pourquoi je croirais tes mensonges
Sami : T’es jalouse
Judith : Je ne vois pas ce qui me rendrait jalouse !
Sami : Le succès que j’ai.
Judith : Tu m’énerves
Sami : Tu ne sais pas dire autre chose, idiote.
Judith : Bon à rien
Sami : Tu radotes comme une vieille femme. Si tu continues, tu vas perdre tes dents.
Judith : Tu n’as rien dans la tête.
Sami : J’ai envie de te réduire en bouillie .
Judith : Tu te vantes
Sami : Je suis trop fort pour toi.
Judith : Ce qui est trop fort pour toi, c’est d’arrêter de raconter des salades.
Sami : Tu n’imagines même pas de quoi je suis capable.
Judith : Si, justement. Tu as raconté à maman que j’avais passé la nuit avec mon copain. J’en ai par dessus la tête. De quoi tu te mêles. Ce n’est pas tes affaires. Tu es un sale menteur. Je te déteste. Je ne veux plus te voir. Vas t’en. Fiche-moi la paix. Vas t’en.

Extraits musicaux