Texte de Daniel Danis. (L'Arche Editeur)
Adapté par Yves Gilbert - Musiques de Pawel Matak

Le texte

Etrangers par la langue, amis d'infortune, la petite Mung et Momo sont enlevés sans comprendre, aux soins de leurs parents, qui ont cru leur épargner les affres de la guerre. Les petits aboutissent dans une fabrique de tapis où ils travaillent sans solde. Un jour, ils s'échappent. Ils fuient, empruntant un parcours étrange, déterminés à gagner le pays sans guerre où, peut-être, ils inventeront un nouveau pont avec une nouvelle langue pour casser le cycle tragique de la misère, de la domination et de la peur.
Une pièce qui ressemble à une fable et qui paraît surgir tout droit de la tradition orale des cultures anciennes. Cette fable dit que la guerre est l'état naturel du monde, que l'unique combat qui vaille est de lutter contre, et que l'unique arme est l'amour.
Sur ce texte magnifique, la composition s'inspire des musiques populaires des Balkans. L'orchestre accompagnant le spectacle rassemble des instruments des musiques d'Europe Centrale et les instruments traditionnels en roseau de la musique occitane.

Extrait du texte

SCENE 1 : DEPART DE MUNG
Mung : Tout a commencé avant de rencontrer Momo.
Là où je demeurais, les combats se passaient partout. Des gens se battaient entre eux.
Un matin, un monsieur-transporteur est venu dans ma maison parler à mon père.
Le monsieur transporteur : Je pars avec mon bateau vers un Pays sans Guerre. Donne-moi tout l'argent que tu as ramassé et j'amène ta fille.
La mère de Mung : Ma belle Mung, là-bas au Pays sans Guerre tu pourras vivre la paix.
Mung : Je me suis sauvée. Je croyais que mes parents devenaient fous. Je suis entrée dans la maison de ma grand-mère. J'ai pleuré sur son épaule.
La grand mère : Tes parents savent ce qu'ils font parce qu'ils t'aiment. Là-bas, tu seras en sécurité.
Mung : Grand-maman, je pourrai continuer à tisser comme je le faisais avec toi ?
La grand mère : Pour tisser ta vie future, prends cette peau de cuir sur laquelle j'ai dessiné une légende sans paroles. C'est à toi de l'inventer. Tu peux mélanger le parcours des images. Ce sera comme dans ta nouvelle vie.
Mung : Le lendemain je suis partie avec un sac sans comprendre pourquoi mes parents me donnaient à ce monsieur-transporteur

Extraits musicaux